Le poivre, moteur de l’histoire

31 mars 2012 § Poster un commentaire

 

En imaginant comment une simple épice, le poivre, aurait pu changer le cours du Moyen-âge, un éminent historien italien d’aujourd’hui nous démontre combien il est simple de réécrire l’histoire à partir d’un principe d’explication universel.

Bestseller du passé – Drôle d’histoire pour économistes

En 1976, Carlo M. Cipolla, géant de l’histoire économique, demande à son éditeur italien, Il Mulino, sur le point de publier son Histoire économique de l’Europe préindustrielle, de lui rendre un service : imprimer une centaine d’exemplaires d’un court texte en anglais, qu’il souhaite offrir à ses amis pour Noël. Le Poivre, moteur de l’histoire est « une délicieuse parodie sur la fabrique de l’histoire économique […]. Le commerce des épices, du poivre en particulier, suite à la découverte de ses vertus aphrodisiaques, y est décrit comme le réel moteur du développement de l’Occident au Moyen Âge », rapporte Armando Massarenti dans Il Sole 24 Ore. Devenu depuis un bestseller mondial, l’ouvrage n’avait encore jamais été publié dans sa langue originale, l’anglais. C’est désormais chose faite, sur papier et e-book, grâce à Il Mulino, l’éditeur italien de Cipolla.

/ http://www.books.fr/best-seller/bestseller-du-pass-drle-dhistoire-pour-conomistes/

René-Éric Dagorn, « Contre l’intelligence aveugle. », EspacesTemps.net, Il paraît, 17.09.2005
http://espacestemps.net/document1559.html

Publicités

Tagué :, , , , ,

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Le poivre, moteur de l’histoire à Tell The People.

Méta