Le roquefort à la reconquête du marché US

20 mars 2012 § Poster un commentaire

Rappelez-vous, au début des années 2000, l’affaire avait fait grand bruit dans la région. Pour des raisons sanitaires liées au scandale du bœuf aux hormones, l’UE avait placé sous embargo la viande bovine en provenance du sol nord-américain.

Sanctions et contre-sanctions

En guise de rétorsion, les USA et le Canada avaient imposé des sanctions douanières sur de nombreux produits européens, dont le roquefort, mais aussi les échalotes, les truffes et les confitures.

Cette semaine, par une très large majorité, le Parlement européen a adopté un règlement censé mettre fin à cette “guerre” politico-commerciale vieille de 20 ans. Mercredi, les eurodéputés ont avalisé des accords signés en 2009 et en 2011, lesquels prévoient d’augmenter les importations de viande bovine de haute qualité en échange d’une levée partielle des sanctions américaines.

Un engagement formel qui s’est déjà concrétisé dans les faits, vu que le roquefort n’est plus surtaxé au pays d’Obama depuis la fin de l’année dernière.

« Une belle victoire »

L’eurodéputé José Bové a participé au vote.

Pour l’eurodéputé larzacien José Bové, ce vote, auquel il a pris part, est une « belle victoire ». « Le litige est clos sans que l’Union européenne ait eu besoin de modifier les standards sanitaires qu’elle applique en interne pour protéger ses consommateurs », a souligné celui qui fut à l’origine, avec la Conf’, du “démontage” du Macdo de Millau en 1999 afin de protester contre la décision de l’OMC d’autoriser les sanctions américaines.

Cette bataille sanitaire touchant à sa fin, les industriels du roquefort peuvent désormais prétendre à une reconquête progressive du marché nord-américain duquel ils auront été absents pendant une dizaine d’années.

 

/Midi Libre, 16/03/2012

http://www.midilibre.fr/2012/03/16/le-roquefort-a-la-reconquete-du-marche-us,471931.php

Publicités

Tagué :, , , , ,

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Le roquefort à la reconquête du marché US à Tell The People.

Méta