Citation : Mouloud Mammeri

18 mars 2012 § Poster un commentaire

« Quand trop de sécheresse brûle les cœurs, quand la faim tord trop d’entrailles, quand on rentre trop de larmes, quand on bâillonne trop de rêves. C’est comme quand on ajoute bois sur bois sur le bûcher. A la fin, il suffit du bout de bois d’un esclave, pour faire, dans le ciel de Dieu et dans le cœur des hommes, le plus énorme incendie. »

/ Mouloud Mammeri (1917 – 1989)

Publicités

Tagué :, , ,

Les commentaires sont fermés.

Qu’est-ce que ceci ?

Vous lisez actuellement Citation : Mouloud Mammeri à Tell The People.

Méta